• "Je suis allé voir"

     

    « Everybody knows » film du cinéaste iranien Asghar Farhadi, tourné en Espagne avec des acteurs hispaniques. Je n'ai pas aimé ce film. Hormis la première demi-heure au cours de laquelle Farhadi fait preuve d'une mise en scène brillante, le reste n'est pas à la hauteur ; j'ai trouvé les principaux comédiens moins bons que d'habitude, le scénario fait de grosses ficelles qui m'ont laissé à l'écart de l'intrigue ! J'ai quand même été séduit par Barbara Lennie dans le rôle de Bea, présence forte en plus d'être très belle.

     

     

    « The third murder » est dans l'esprit des films d'enquête et de procès américains, sauf que celui-ci est japonais. Kore-eda y ajoute une dimension plus spirituelle teintée d'une réflexion sur le sens de la vie, mais j'ai trouvé cela un peu long !

     

     

     

     

     

     

    « En guerre » réunit (après la loi du marché) le tandem Brizé/Lindon et cela fonctionne de façon magistrale. Ce film quasi documentaire nous expose la lutte syndicale ouvrière, noyée dans le marigot écofinancier qui régit la vie de la plupart d'entre nous. Les scénaristes y ont ajouté une note finale romanesque, mais je voudrais m'attarder un peu sur la performance de Vincent Lindon. J'aime Lindon, comédien à l'humanité sincère et je le considère comme l'un de nos tout meilleurs acteurs. Ce qu'il fait ici est absolument remarquable. Au milieu de comédiens non professionnels, il est ce délégué syndical opiniâtre qui va jusqu'au bout de ses convictions, sans se livrer à aucune compromission. Que l'on soit sensible ou non à la lutte syndicale ouvrière, le film vaut grandement le coup d'être vu pour Vincent Lindon !

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :